Confinement et déconfinement avec son au pair

0
235
aurore, sa famille et son au pair après le déconfinement

Nous sortons d’une période compliquée de confinement. Durant cette période, les familles et au-pair ont du apprendre à vivre ensemble. Souvent bien au-delà de ce que le programme prévoit !

Pour certains, l’adaptation a été rapide et intuitive. Pour d’autres, quelques jours ont été nécessaires pour que chacun trouve ses marques dans cette nouvelle organisation (enfants qui ne vont plus à l’école, parents à la maison qui doivent parfois télétravailler).

Pendant ces dernières semaines, il a pu être compliqué de préserver l’intimité des uns et des autres.

1. S’adapter au confinement !

En l’absence d’un rythme routinier, la différentiation semaine/ week-end était peut-être compliquée à appréhender pour vos enfants, qui profitaient de la présence constante de votre Au Pair pour la solliciter.
Votre Au Pair, par ailleurs, vous a certainement apporté un support non négligeable en jouant avec les enfants lorsque vous étiez en télétravail. Elle vous a probablement aidé avec l’intendance de la maison ou encore en occupant le plus petit quand vous faisiez la continuité pédagogique du plus grand.
Néanmoins, vous avez su vous organiser pour faire de cette période « exceptionnelle » des instants conviviaux et respectueux : roulements pour choisir le programme télé, planning pour les différentes tâches ménagères, moments de détente « solo », jeux pour travailler les leçons, découverte du pain ou des yaourts maison, nouveaux rituels.

2. La liberté retrouvée du 11 mai

Votre rythme familial a certainement changé pendant le confinement. C’est aujourd’hui important d’avancer pendant ce déconfinement tout en conservant les éléments positifs retirés de ces quelques semaines.
Identifiez ensemble les éléments que vous souhaitez pérenniser – jeux de société en famille, confection du pain/ des yaourts ou tout autre activité – et les éléments que vous aimeriez améliorer.
C’est important de faire participer votre Au Pair à cette réflexion afin que la nouvelle organisation puisse également être en accord avec ses choix.

3. Les régles importantes du déconfinement

Un des challenges maintenant, qu’il soit pour les familles ou les Au Pairs, est de retrouver une routine tout en y intégrant les gestes barrières et en ne prenant aucun risque.
Votre Au Pair est peut-être enthousiaste à l’idée de pouvoir à nouveau sortir et profiter de la région.

  • Rappelez-lui qu’elle doit porter un masque, appliquer les gestes barrières et respecter la distanciation.
  • Pensez à lui fournir des masques, lavables ou jetables, et expliquez-lui comment le porter, l’enlever et le jeter (ou le nettoyer). C’est le moment de faire une séance ludique en famille, sous forme de jeu de rôle ou de quizz, où chacun – enfants inclus – pourra retirer le bon enseignement.
  • Prévenez également votre Au Pair que ce « déconfinement » n’est pas un total retour à la normale. Outre les bonnes pratiques de protection, certains lieux – cinéma, restaurants, bars,bords de mer etc… – seront fermés.
  • Expliquez-lui lesquels et les risques encourus si elle ne respectent pas les consignes (port du masques obligatoire dans les transports, accès aux plage interdit…).
geste barrière

Bien évidemment, la liberté retrouvée est également signe de renforcement des gestes barrières au retour à la maison : lavage des mains systématique, masque jeté/ mis au lavage… Instaurez des rituels pour tout le monde, cela sera plus facile de les respecter !

4. Bien vivre la vie d’après avec votre au pair

Par ailleurs, même si elle a beaucoup mis la main à la pâte durant les semaines de confinement, moyennant une augmentation de son argent de poche, le rythme établi ne doit pas se poursuivre sans une nécessité absolue. En fonction des obligations que vous retrouvez, entre l’école et le travail, organisez l’emploi du temps de votre Au Pair en respectant son maximum horaire.
S’il est nécessaire que vous la sollicitiez encore au-delà de ses heures, parlez-lui en et complétez son argent de poche. Rappelez à vos enfants que le week-end est un moment de repos pour votre Au Pair.

Enfin, il est important de poursuivre la communication avec votre Au Pair, que ce soit sur le quotidien – et les ajustements faits au fur et à mesure des différentes reprises – que sur les semaines écoulées – et les inquiétudes que cela a pu susciter autant pour elle que pour sa famille – que sur les directives à venir.
N’oubliez pas que votre Au Pair vit cette période loin de son pays et loin des siens. Cela génère une source de stress supplémentaire pour elle. Même si elle ne l’exprime pas toujours, elle vous sera reconnaissante de l’attention que vous lui porterez pour l’aider à traverser au mieux cette période.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here