Déçu par Parcoursup ? Fais une césure à l’étranger !

Parcoursup a dévoilé les résultats. Le verdict est tombé, tu n’as pas l’école que tu souhaitais. C’est la déception, la vraie. Tu te demandes qu’est-ce que tu peux bien faire, quoi choisir… En plus de ça, ton entourage te met la pression et te culpabilise. Il te rabâche en boucle “Si seulement tu avais passé plus de temps à faire tes devoirs qu’à regarder Netflix, tu aurais eu la filière que tu voulais !!”

Autrement dit, à l’heure où tu me lis, tu nages dans l’inquiétude. Allez, prend une grande inspiration… quand une porte se ferme, une autre s’ouvre.

Dur à croire, surtout quand on t’a martelé depuis ton entrée en 6ème qu’il n y a que les diplômes qui comptent, qu’il faut suivre la voie “royale” : Brevet, Bac, license, master sans interruption, sinon, tu n’arriveras à rien dans ta vie. Ton prof principal le répète à chaque trimestre, si tu te plantes dans ton parcours scolaire, sois heureux d’avoir un SMIC.

Eh ! psssit ! je vais te dire un secret… C’EST FAUX ! Crois-le ou non, ne pas avoir ce que tu veux, peut être la meilleure chose qui puisse t’arriver. 

Entrer à l’université juste après le bac, n’est PAS la SEULE et UNIQUE option. 

Tous les chemins mènent à Rome (ou presque) ! Et en plus, le système est bien fait !   Il est possible de faire une année de césure en gardant le statut étudiant et sa place dans une université l’année suivante.

Autrement dit, si tes “voeux” ont été réalisés, mais que l’envie de voir le monde te démange, tu peux faire un report de rentrée. …Génial, non ? 

Non, ce n’est pas “dur” de reprendre l’école après une césure.

N’écoute pas les mauvaises langues, les pessimistes, qui te disent que :

• tu ne trouveras pas l’envie d’étudier, que tu n’y arriveras pas,
• ta carrière sera foutue si tu break après le lycée !
• Et surtout, que reprendre les études après une pause c’est « trop dur ».

Au contraire, il est même possible que ça soit plus facile. Avec du recul, de la maturité, si tu fais ce que tu aimes, et que tu sais pourquoi tu le fais, tu seras peut-être même enthousiaste à l’idée de reprendre.

Il est vrai que ce n’est pas encore très culturel en France, mais faire une pause entre les études est très répandue dans les pays nordiques. Près de 70% des jeunes Norvégiens le font !

Il existe différentes façon d’effectuer une année de césure, stage, volontariat, séjour linguistique. Cependant, celle qui assure l’apprentissage d’une langue, pour un petit budget dans un environnement sécurisé, est sans doute de devenir au pair.

Au pair, c’est quoi ?

Selon la définition un au pair  c’est “Un jeune entre 18 et 30 ans, qui part pour un temps limité dans un pays étranger pour y vivre dans une famille d’accueil. Pendant son séjour, l’au pair aide la famille en gardant les enfants et en participant aux tâches domestiques, en contrepartie du logement, nourriture et argent de poche.”

Logé, nourri, blanchi, entouré, accompagné dans le pays de ton choix. Pas mal, non ?

Ce n’est pas tout ! Etre au pair offre de nombreux avantages :

1. Apprendre une langue

 « Les limites de ma langue sont les limites de mon univers » – Ludwig Wittgenstein

Pas besoin d’être bilingue pour commencer ! Tes missions sont de jouer et cuisiner, donc ne t’inquiètes pas si ton niveau est “faible”. D’autant qu’au pair, tu vivras dans une famille d’accueil, tu seras donc en totale immersion !  De cette façon, tu apprendras beaucoup plus vite car tu n’auras personne pour t’aider à traduire. Quand on veut découvrir une langue étrangère, c’est le mieux !

En plus, les enfants sont les meilleurs enseignants, ils n’hésitent pas, en général, à corriger la façon de parler ou la prononciation. Les activités avec les host kids comme par exemple la lecture peuvent être un bon moyen pour toi d’enrichir ton vocabulaire.

Afin d’apprendre vite et bien, il faudra cependant faire des efforts. Ecouter la radio, regarder la télé, lire des livres, prendre des cours, discuter avec les locaux. Une petite astuce est de garder près de soi un petit carnet afin de noter tous les mots inconnus et chercher la traduction quand tu en as le temps.

Parler une deuxième langue permet d’ouvrir ses horizons.  Tu peux avoir des discussions profondes avec des gens d’une autre culture. Si tu choisis d’apprendre l’anglais, c’est le monde qui s’offre à toi. Des livres, des films, des articles non traduits sont à ta portée ! Une vraie richesse !

Et dans le monde professionnel , beaucoup de métiers requièrent de savoir parler deux langues. Être bilingue, sera donc, un plus pour toi autant au niveau scolaire que personnel.

2. Vivre à l’étranger dans un environnement sécurisé

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page.

Avoir une famille d’accueil  veut dire ne pas avoir à s’inquiéter du logement, de l’alimentation etc… Tu n’as qu’à déposer ta valise. De plus, vivre chez des locaux est rassurant car ils peuvent t’expliquer et t’accompagner dans toutes les démarches administratives du pays. Tu ne te retrouves pas du jour au lendemain seul à l’autre bout du monde sans connaître personne.

Il est conseillé de partir avec une agence afin d’avoir la sécurité d’être pris en charge de A à Z. Et par dessus tout, si la famille ne te correspond pas, tu seras accompagné pour en changer. 

Pour ceux dont les parents sont très inquiets à l’idée de voir leur enfant partir seul loin du nid familial, cela peut-être une façon de les rassurer. Tu ne seras pas abandonné et sans ressource à des milliers de kilomètres d’eux. Il y aura une agence, une conseillère locale, un réseau d’autres au pairs françaises et évidemment, une famille d’accueil.

Et puis, après tout, si être au pair ne te plaît pas, tu peux toujours rentrer en France, et reprendre le cours de ton ancienne vie. Rien à perdre, tout à gagner !

3. Se découvrir

Qui mieux que vous, sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins.   Jean de La Fontaine

Aller dans un nouveau pays, c’est aussi découvrir une nouvelle culture, de nouvelles traditions, façons de penser, façons de faire. Tout cela remet en question tout ce que tu crois ou a connu. Ces remises en questions, ces observations, te permettront de te poser les bonnes questions. 

Etre au pair, c’est aussi l’occasion de comparer nos habitudes et nos croyances. On se découvre des qualités, des forces, des facettes. Tu vas découvrir qui tu es, quelle sont tes valeurs, qu’est-ce qui te correspond vraiment.

Savoir qui tu es et ce qui te fait vibrer, est très important pour ta vie future. C’est ce qui te permettra de faire des choix éclairés qui te correspondent, au lieu de suivre la foule sur un chemin ou une carrière pas adaptée à toi.

4. Gagnez en confiance en soi

“Un oiseau perché sur un arbre n’a pas peur que la branche casse parce qu’il a confiance en ses ailes.”

Avoir confiance en soi, permet de croire en sa capacité d’agir et de s’adapter face aux évènements qui se présentent. C’est par l’action que l’on gagne en confiance en soi. Plus on tente de choses qui nous effraient, plus cela devient facile de le faire car on a confiance que l’on peut y arriver. Plus on réussit de challenges, plus on étend sa zone de confort. Il va donc de soi que partir seul à l’étranger, te fera gagner une confiance en toi. 

En osant partir dans un pays où tu ne parles pas bien la langue, loin des tiens, tu vas apprendre à compter sur toi-même. Tu vas devoir être proactif, chercher des solutions aux problèmes par toi-même car tes parents ne pourront pas débarquer en 30 minutes. 

Cela peut paraître effrayant, mais la bonne nouvelle, c’est qu’à force de réussir des challenges, tu vas te rendre compte de ce dont tu es capable. 

Ainsi, tu surmonteras plus facilement les obstacles que tu rencontreras par la suite, car tu auras confiance en ta capacité de trouver des solutions. Croire en soi, n’a pas de prix et cela te servira au quotidien bien plus que tous les cours que tu suivras.

5. Se démarquer des autres

“Pourquoi t’adapter quand tu es né pour te démarquer”  Dr Seuss

Des milliers de jeunes ont un bac, de ce fait, à moins d’avoir eu des résultats extraordinaires ou venir d’une école très prestigieuse, il est difficile de se différencier grâce à cela.  Le meilleur moyen de se démarquer des autres est d’avoir des expériences significatives. Que ce soit pour entrer dans une école, trouver un stage, un emploi, les expériences seront ce qui te permettra de sortir du lot. 

Partir à l’étranger démontre de nombreuses qualités : motivation, autonomie, volonté, capacité d’adaptation, courage, ambition, curiosité et j’en passe. Mais surtout, cela prouve que tu n’as pas peur de sortir de ta zone de confort et que tu ne fuis pas devant un challenge. Des qualités que les recruteurs cherchent par dessus tout.

De plus, bien que nous soyons dans l’ère de la mondialisation, il est bien connu que les français sont très mauvais en langue. Selon le monde “ 75 % des collégiens de fin de troisième sont incapables de s’exprimer correctement en anglais”. Il est donc certains que parler une deuxième langue couramment te mettra en tête de course pour n’importe quel entretien. 

6. Se faire de nouveau amis 

«Il n’y a pas d’étrangers ici; seuls des amis que tu n’as pas encore rencontrés» – William Butler Yeats

Ah, les rencontres !  En partant à l’étranger, plus encore en tant qu’au pair, tu croiseras le chemin d’un nombre important de nouvelles personnes : des locaux, d’autres expats et même d’autres français ! 

Peur de partir seul ? Prend une agence ! La majorité des agences de placement au pair organisent des rencontres avec tous les au pairs des villes alentours. Tu es donc assuré de rencontrer souvent de nouvelles têtes et d’agrandir ton réseau.

Se lier d’amitié avec des locaux ou d’autres expats non francophone est  la meilleure façon d’apprendre la langue. Cependant, il est toujours agréable de se créer un petit cercle avec d’autres français qui vivent la même expérience que toi. Les amitiés entre expat français créés des liens très fort car on est dans le “même bateau”. On se conseille, se soutient et surtout on partage les mêmes racines. 

7. Découvrir une nouvelle culture 

« Voyager est fatal aux préjugés, à l’intolérance et à l’étroitesse d’esprit. » – Mark Twain

Tu vas vivres avec des locaux, par conséquent tu vas découvrir de nouveaux plats,  de nouvelles habitudes et des façons de penser, d’agir,  de découvrir tout ce qui est touristique (et ce qui ne l’est pas), participer aux fêtes traditionnelles et plus encore !  Etre au pair, c’est vivre une immersion complète. Tu en apprendras bien plus sur la culture en vivant au quotidien avec les locaux qu’en étant simplement de passage via un programme linguistique par exemple.

C’est l’occasion de s’inscrire aux activités propre au pays : danse, cours de cuisine, bénévolat dans des associations, sport etc… Le meilleur moyen de s’immerger complètement dans la culture.

8. Trouver sa voie

Le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps.

Se lancer dans les études coûte cher, et selon l’établissement, un crédit étudiant est même indispensable (frais d’inscription, logement, nourriture etc…). On voit souvent des étudiants qui abandonne après un semestre ou une année car il n’aime pas leur license. C’est du temps et de l’argent perdu. Selon le Figaro, “plus d’un étudiant de licence sur quatre abandonne les études ou se réoriente pendant ou après sa première année universitaire”.   Il est donc préférable de prendre son temps, plutôt que faire un choix par défaut.

En confrontant ta vision du monde avec celle que tu découvres, beaucoup de choses vont être remises en question. L’année de césure, c’est aussi l’occasion de réfléchir à ce qui te plaît vraiment, dans quelle voie pro tu as envie de t’engager. Ca te donne le temps de bien te renseigner sur les filières, les débouchés, les écoles. Le temps de gagner en maturité aussi et de faire un choix plus éclairé.

Autre intérêt :  L’opportunité de tester !

Il est souvent possible de prendre des cours dans les universités locales. Ainsi, tu pourras essayer plusieurs domaines et découvrir celui qui est fait pour toi. Il y a donc de grandes chances qu’à ton retour, tu choisisses une filière qui te corresponde vraiment.

9. Gagner de l’argent

Voyager est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche.

Et surtout ne pas en gaspiller ! Le risque en se lançant dans une filière par défaut est que cela ne te plaise pas et que tu abandonnes en cours de route. C’est donc de l’argent “jeter par les fenêtres”. 

Le salaire d’au pair n’est pas mirobolant, mais n’ayant aucun frais à payer, il est possible d’en mettre de côté si tu le souhaites. Aux Etats-Unis par exemple, le salaire est de 800 $ par mois, soit 19 200 € pour deux ans. Si tu n’es pas dépensière, tu pourrais économiser afin de t’aider à payer tes études au retour.

10. S’amuser

Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. Mark Twain “ 

Etre au pair à l’étranger, ce n’est pas que garder des enfants. C’est aussi l’opportunitéde prendre du bon temps, en voyageant, participant à de nouvelles activités, rencontrant de nouveaux amis, faisant partie d’une famille… Une année pour s’émerveiller.

Après 3 ans de lycée, à enchaîner les cours, les devoirs, les examens. Pourquoi ne pas s’accorder une pause bien méritée? Je me répète mais faire une année de césure ne te pénalisera pas dans ta carrière. Bien au contraire. Alors pourquoi s’en priver ? 

Parlons peu, parlons bien !

Si un ou deux ans peuvent paraître long quand on a 18 ans, c’est un battement de cil pour n’importe quel adulte de plus de 30 ans. 

Cependant, il est normal d’hésiter à se lancer car la société à tendance à encenser le fait de de foncer dans la “rat race” le plus vite possible. Il faut avoir un CDI, une voiture, un appartement avant 25 ans. La peur ou la pression sociale peuvent pousser les jeunes à ne pas prendre le risque de suivre un chemin différent.

Je peux t’assurer qu’Il y aura très peu de chance qu’à 70 ans, tu te dises : “Mince ! Quel gâchis d’avoir voyagé pendant deux ans ! J’aurais dû foncer dans le monde du travail !” . Une année de césure compte souvent comme l’une des plus enrichissantes d’une vie. 

Partir au pair, c’est l’assurance d’être dans une aventure à l’étranger encadrée. Pouvoir découvrir un autre pays s’en avoir à s’encombrer des démarches pour s’installer. Un visa et une valise, c’est tout ce qu’il te faut.

Envie d’en savoir plus ?

Si tu veux en savoir plus sur ce programme, et découvrir le vrai quotidien d’une au pair en Californie, clique ici !

Pour découvrir le concept en vidéo, c’est par ici (vidéo en bas de page).

Envie de se lancer ?

Butrfly te donne la possibilité d’être au pair à l’étranger et retrouve de nombreux témoignages.

Article rédigé par Claire-Lise LAPLACE

LEAVE A COMMENT