Témoignage : La famille Au pair d’Audrey

  • Fév 17, 2018
Photo famille

Peux-tu nous présenter ta jolie famille en quelques mots ?

Nous sommes Audrey et Sébastien, maman et papa de 3 enfants Lucas (9 ans), Jade (7 ans) et Ambre (3 ans).Nous avons déménagé à Albi en 2017 et nous sommes dans contexte où nous avons changé de ville et professionnellement nous avons des échéances intenses ce qui a appelé cette décision de se faire aider. Nous avons décidé d’accueillir une au pair pour faciliter le quotidien et que chacun se sente bien.

Qu’est ce qui t’a conduit à avoir recours à l’Au Pairing ?

Le déclic est venu du contexte (déménagement, contexte professionnel), l’anticipation sur l’organisation de la vie de famille, une envie en tant que maman de m’offrir un quotidien plus léger et de me faire un cadeau.

Quelles sont les tâches que tu confies à l’Au Pair ?

Les tâches sont :

– la logistique enfant : le linge (laver, ranger, plier), le rangement des chambres, le changement des draps, ranger les jouets. C’est une charge mentale de moins et du temps d’économiser pour moi.

– la préparation des enfants le matin,

– la récupération des enfants le soir à l’école ou aux activités,

– mettre la table,

– la préparation de repas simple,

– l’aide aux devoirs,

– des petits achats pour les enfants,

– des courses ponctuelles.

As-tu une préférence pour une nationalité ?

La nationalité n’était pas un critère. Même si l’anglais reste une valeur sûre, nous étions au final ouverts sur 3 langues: anglais, italien, espagnol. Nous recherchions avant tout un profil, quelqu’un avec qui ça match. Nous accueillons Alannis qui est colombienne, un rayon de soleil.

Quelle est la principale qualité qui est importante pour toi et que tu recherches chez un(e) Au Pair?

Le calme, la patience, la confiance en les enfants (avoir conscience que les enfants ne veulent pas de mal mais qu’ils puissent être parfois dans un passage difficile), la tolérance : ne pas juger et accepter les enfants comme ils sont, le positivisme : garder le sourire et rester enjoué avec les enfants.

Une anecdote à nous raconter ?

Au début elle ne comprenait pas qu’on se couche à 20h30 car notre fille au pair, colombienne, a des habitudes horaires plus tardives et elle ne réalisait pas que l’on vive à des horaires comme ceux que l’on a en France avec un coucher à 20h30 par exemple.

En quoi BUTRFLY t’a aidé quand tu t’es lancée dans l’aventure Au Pair?

BUTRFLY a réalisé le recrutement et les démarches administratives, et BUTRFLY m’a aussi apporté dans le contact et l’échange, le soutien de l’équipe et la connaissance du vécu ont été importants. Je me suis sentie comprise et épaulée dans la phase préparatoire et dans le passage au déclic et à l’intégration de l’au pair. Enfin BUTRFLY m’a aidé dans l’analyse et les traductions de ce que je ressentais. J’ai beaucoup apprécié la disponibilité de l’équipe.

Un conseil pour les familles qui hésitent encore ?

C’est effectivement une décision importante car elle engage toute la famille.

La première nécessité à laquelle répond l’au pairing pour moi est cette volonté de se donner de l’air, de la flexibilité dans son quotidien.

Ensuite, nous voulions créer une expérience familiale, et personnelle dans laquelle chacun allait faire la démarche d’ouvrir sa maison et d’accepter un étranger, et l’intégrer dans son quotidien.

Enfin, donner à nos enfants (outre la richesse de cette expérience perso) la possibilité de faire les choses à leur rythme pour mieux apprendre. Car quand on est dans le rush on fait souvent à leur place, l’enfant est alors souvent passif face aux « vite mets toi en pyjama », « fais tes devoirs »…. Les règles de la maison que l’on est obligé de formaliser à notre au pair deviennent aussi plus claires pour les enfants. Une vraie routine s’installe et les apaise. J’ai pour ma part de ce fait pris le temps de faire évoluer mes pratiques éducatives afin de rendre acteurs mes enfants de leur quotidien et la mise en place a été grandement facilité par notre au pair qui se retrouve dédiée à cette mission. Finalement, mes enfants gagnent en autonomie et deviennent acteurs de leur quotidien car ils sont dans un contexte ou ils ont le temps de faire les choses, à leur rythme.

La phase d’intégration est très importante et je conseillerais aux familles d’impliquer l’au pair dans tout le quotidien et le/la valoriser.

En résumé, l’expérience au pair pour toi c’est ?

Je suis devenue une super maman avec 4 jambes et 4 bras. Nous nous sommes offert ce cadeau mais je crois surtout que c’est à moi que cela change le plus la vie et c’est clairement tout notre écosystème qui en profite (quand maman va, tout va !)

Cela me permet d’avoir plus de temps pour moi, d’être pleinement à ce que je fais à l’instant T sans résoudre des équations qui doivent souvent allier maison et boulot.

Il y a une diminution évidente de « la charge mentale », je me sens plus efficace dans mon travail et sereine quand je prends du temps pour moi car ce temps là n’est pas au détriment de mes enfants.

Enfin et surtout je dirai que nous gagnons en qualité d’échange avec nos enfants, chacun se retrouve plus disponible pour l’autre. Je peux câliner ma dernière quand elle en a besoin un matin tout en sachant que les autres se préparent avec notre au pair. Faire un jeu de société le soir en famille en rentrant devient possible parce qu’ils sont dégagés des contraintes (pyjama, bain, devoirs). Prendre le temps d’échanger de manière plus approfondie et de façon apaisée avec chacun d’eux est aussi une conséquence de ce quotidien plus facile et allégé.

LEAVE A COMMENT