10 règles à connaître pour devenir une famille d’accueil

  • Sep 18, 2016
vivre et étudier à l’étranger

Vous étudiez la possibilité d’accueillir un/e Au Pair mais vous ne savez pas encore comment cela fonctionne vraiment. Voici les conseils BUTRFLY pour être sûr de ne rien louper.

#1 – Durée du séjour

Les jeunes Au Pair en France ont le statut de« stagiaire aide familial étranger » et doivent rester pour une période comprise entre 3 mois au minimum et 12 mois au maximum, si vous ne pouvez vraiment plus vous séparer de votre Au Pair (comme moi!), le séjour peut être prolongé jusqu’à 18 mois. De nombreux contrats « summer Au Pair » pour une durée inférieure à 3 mois sont pratiqués, dans ce cas il faut quand même faire signer un contrat à votre Au Pair et les même principes s’appliquent.

#2 – Ses missions

Votre Au Pair s’occupe de vos enfants avant tout, et vous aide dans les tâches ménagères courantes. Il est important de les formuler de manière précise dans le contrat Au Pair. Aussi, nous vous recommandons de discuter avec votre futur(e) Au Pair et de lui indiquer à quoi ressemblera son emploi du temps et le rythme de ses journées. Ainsi, il/elle pourra se préparer aux missions qui l’attendent.

#3 – Combien ça coûte ?

L’accueil d’un/e jeune Au Pair entraîne évidemment une augmentation de vos dépenses puisque pendant le séjour du jeune Au Pair une personne supplémentaire vit avec vous et partage les repas de famille.

Votre jeune Au Pair doit être nourri, logé et blanchi pendant toute la durée de son séjour chez vous. Il devra également avoir sa propre chambre, c’est un peu votre nouveau coloc et rapidement ce sera le grand frère ou la grande soeur de vos enfants.

#4 – Argent de poche

Votre jeune Au Pair doit recevoir de votre part un montant d’argent de poche compris entre 264,00 € et 316,80 € par mois (correspondant entre 75 et 90 fois le minimum garanti). 

Le conseil BUTRFLY : nous vous conseillons de lui donner chaque semaine et de lui faire signer un reçu (il n’y a pas de bulletin de salaire).

#5 – Les cotisations

En tant que particulier employeur de votre « stagiaire aide familial étranger », vous devez déclarer votre jeune Au Pair auprès de l’URSSAF et payer des cotisations patronales s’élevant à environ 200 euros par mois, si son séjour est supérieur à 3 mois.

Ces cotisations ne sont pas déductibles des impôts et ne donnent pas droit aux aides de la CAF.

#6 – Son temps de travail

Le temps que votre Au Pair consacre à la participation aux tâches familiales est de 5 heures par jour et 30 heures par semaine, babysitting inclus. Votre Au Pair est là pour aller chercher les enfants à l’école, les faire goûter, jouer avec eux et les baigner, il/elle peut faire un babysitting par semaine. 

N’oubliez pas de permettre à votre jeune au pair de suivre un cours de français et de lui laisser du temps libre pour sortir et découvrir votre culture, il/elle est aussi là pour ça.

Le conseil BUTRFLY : préparez un emploi du temps afin que votre Au Pair et toute la famille puissent s’organiser.

#7 – Le temps libre et les congés

Votre Au Pair a droit à un jour de repos par semaine. Au moins une fois par mois, il doit s’agir d’un dimanche. Dans le cas où son jour de repos n’est pas fixe, nous vous conseillons de la prévenir à l’avance pour qu’elle/il puisse organiser son temps libre à l’avance.

Mettez-vous donc d’accord avec votre au pair au préalable  et mentionnez le dans son contrat.En France, il n’y a pas de disposition légale relative aux congés des jeunes au pairs. 

Le conseil BUTRFLY : nous conseillons 4 semaines de congés pour 12 mois passés chez vous,  échelonnées dans l’année par exemple 1 semaine à chaque vacances scolaires. Si elle/il reste moins longtemps, vous pouvez réduire le nombre de jours de congés au prorata.

#8 – Les extras

Vous vous demandez si vous devez lui acheter sa crème de jour ou sa mousse à raser? Nous vous recommandons de définir dès le départ les règles et les limites, de manière à ce que les choses soient claires pour lui/elle comme pour vous.

Le conseil de BUTRFLY : nous vous recommandons de ne pas acheter d’objets ou de produits personnels. Cela fait partie de son jardin secret et il/elle reçoit de l’argent de poche pour cela.

En revanche, vous vous interrogez si vous devez lui fournir un téléphone portable. Il est probable qu’il/elle en ait un, si ce n’est pas le cas, vous gagnerez en sérénité à lui en fournir un. Vous pouvez bien sûr assortir ce téléphone de quelques règles : pas d’appel en Australie, pas plus de 8 h par jour d’appel et Candy Crush seulement quand les enfants sont couchés.

#9 – Les assurances

Les jeunes Au Pair sont obligatoirement couverts en cas de maladie ou d’accident par la Sécurité sociale française pendant toute la durée de leur séjour dès lors qu’il/elle est déclaré(e) à l’URSSAF. Votre jeune Au Pair obtient ainsi son numéro d’affiliation à la Sécurité sociale, nécessaire pour bénéficier des prestations sociales.

Pour que votre Au Pair puisse en bénéficier, vous devez le/a déclarer à son arrivée auprès de l’URSSAF et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) du lieu de votre domicile en tant que « stagiaire aide familial étranger ». Lors de cette déclaration, vous aurez un formulaire pour immatriculer votre jeune Au Pair auprès de la Sécurité sociale et recevoir son numéro de sécurité sociale.

Dans tous les cas les familles d’accueil sont tenues de couvrir leur jeune Au Pair; comme la couverture de la Sécurité sociale ne rembourse pas les frais médicaux à 100% il peut s’avérer utile d’utiliser une mutuelle ou une assurance privée.

Et n’oubliez pas, si votre Au Pair utilise la voiture de la famille, il est important de prévenir votre assurance afin qu’il/elle soit couvert.

#10 – Les cours de langue

Les ressortissants d’un pays hors UE doivent obligatoirement participer à un cours de français pour étrangers pour pouvoir être Au Pair en France ; l’inscription doit figurer dans la demande de Visa. Les ressortissants d’un pays de l’UE devraient le faire. C’est votre Au Pair qui prend en charge les frais pour ce cours.

Nous vous conseillons de vous charger de l’inscrire dans un cours car c’est vous qui connaissez le mieux votre ville. Des cours de langues sont proposés par les universités, des associations, des instituts de cours du soir ainsi que certaines organisations. Ils proposent généralement des cours de français à l’année, au semestre ou pendant l’été. La réglementation française ne fait pas mention d’un nombre minimal d’heures de cours. Cependant, si votre Au Pair a besoin d’un visa pour entrer en France, il se peut qu’un minimum d’heures de cours de français par semaine lui soit imposé.

Nous vous souhaitons un agréable séjour avec votre Au Pair et si vous avez encore des doutes ou des questions, écrivez-moi à manuela@butrfly.com, je me ferais un plaisir de vous répondre 😉

LEAVE A COMMENT